lundi, août 2, 2021
L’école burkinabè traverse un moment important de son histoire. Les récentes réformes des examens et des concours annoncées par le gouvernement mettent d’ores et déjà les milieux scolaires en ébullition. Des grands chantiers de ces réformes, la suspension des sujets au choix le transfert de l’organisation des examens du baccalauréat sont les gouttes d’eau qui ont fait déborder le vase.
Le Conseil des Ministres en sa séance du 10 et du 17 mars 2021 a adopté plusieurs décrets relatifs à l’organisation des examens et concours au Burkina Faso. Il s’agit des textes qui portent sur l’organisation des examens du Certificat d’aptitude professionnelle (CAP), du Brevet d’étude professionnel (BEP), du Certificat d’étude primaire (CEP), du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC). Cette réforme concerne aussi l’organisation du baccalauréat qui sera désormais confiée au Ministère en charge de l’Education nationale.
La reconnaissance des diplômes par le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) est l’un des moyens d’attraction d’un établissement d’enseignement supérieur. Elle est la preuve de qualité des formations délivrées par cet établissement. C’est pourquoi, ces derniers font la course à la reconnaissance de leurs diplômes. Toutefois, cette reconnaissance répond à des critères et à des exigences que tout établissement se doit de respecter avant l’obtention du sceau du CAMES.
L’orientation des filles et des garçons à l’université laisse entrevoir la persistance des stéréotypes de sexe. Telle filière est pour les femmes ou les hommes ou encore tel sexe est incapable de faire ceci ou cela est un stéréotype courant dans nos sociétés.
La filière propose trois domaines de formation, les arts plastiques, les arts dramatiques et la gestion et l’administration culturelle. Les durées d’études sont de 3 ans en arts plastiques et en arts dramatiques et sont sanctionnées par l’obtention d’une «licence en art» avec option art plastique ou art dramatique
La condition d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) est d’abord, la réussite à l’examen de fin d’année organisé généralement au cours du mois de juillet par l’État.
Tout comme dans l’enseignement secondaire, il existe des cycles de formation dans le supérieur.  La licence, le Master et le Doctorat sont les trois cycles de formations dans l’enseignement supérieur au Burkina Faso, depuis l’application du système...
Le baccalauréat général comprend deux grandes, spécialités à savoir le Baccalauréat série littéraire communément appelé (au Burkina Faso) BAC A4, et ceux scientifiques, BAC D et C.
1,318FansLike
1FollowersFollow
7FollowersFollow

Style Hunter

- Advertisement -
- Advertisement -

RECOMMENDED VIDEOS

POPULAR

MOST COMMENTED

Santé dans les Universités du Burkina : La MUNASEB ;...

0
Celle-ci assure une prise en charge médicale à tous les étudiants non-salariés, nationaux ou étrangers,inscrits dans les universités publiques et les institutions privées d’enseignement supérieur reconnues et homologuées par l’Etat burkinabè

HOT NEWS