Le Conseil des Ministres en sa séance du 10 et du 17 mars 2021 a adopté plusieurs décrets relatifs à l’organisation des examens et concours au Burkina Faso. Il s’agit des textes qui portent sur l’organisation des examens du Certificat d’aptitude professionnelle (CAP), du Brevet d’étude professionnel (BEP), du Certificat d’étude primaire (CEP), du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC). Cette réforme concerne aussi l’organisation du baccalauréat qui sera désormais confiée au Ministère en charge de l’Education nationale.
La reconnaissance des diplômes par le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) est l’un des moyens d’attraction d’un établissement d’enseignement supérieur. Elle est la preuve de qualité des formations délivrées par cet établissement. C’est pourquoi, ces derniers font la course à la reconnaissance de leurs diplômes. Toutefois, cette reconnaissance répond à des critères et à des exigences que tout établissement se doit de respecter avant l’obtention du sceau du CAMES.
La condition d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) est d’abord, la réussite à l’examen de fin d’année organisé généralement au cours du mois de juillet par l’État.
Tout comme dans l’enseignement secondaire, il existe des cycles de formation dans le supérieur.  La licence, le Master et le Doctorat sont les trois cycles de formations dans l’enseignement supérieur au Burkina Faso, depuis l’application du système...
1,318FansLike
1FollowersFollow
7FollowersFollow